PARALLÈLES I & II

PARALLÈLES
environnement interactif
Mariejulie Bourgeois 2010-2012

Programmation informatique : Nicolas Montgermont, Conseil lumière : Annie Leuridan, Régie technique : Pierre-Yves Dougnac (EnsAD), Alexandre Saunier, Réalisation mécatronique : La ménagerie technologique IUT Cachan, Conseils techniques : Cyrille Henry, Architecture : Alain Cieutat, Menuiserie: A première vue, Conseils physique et optique : Georges-Albert Kisfaludi, Composition sonore : Julien Bréval

Production : Fondation Lagardère; programme Dispositifs interactifs et performatifs (DiiP) d’EnsadLab, laboratoire de recherche de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs; avec la participation du Fresnoy

Publication : Communication lors de la Conférence internationale AVANCA Cinema 27-31 Juillet 2016, Avanca, Portugal AvancaCinema.pdf
Poster presented at the international conference Experiencing Light Eindhoven, Netherlands 10-11 November 2014« Solar fictions : a practical approach to simulate the sun’s path around a white cube »

C’est la course du soleil qui se dessine dans l’environnement interactif Parallèles. La rotation d’une bille géante permet au spectateur d’avancer ou de reculer dans le temps. La vitesse et la dextérité de la manipulation créent l’ambiance visuelle et sonore de l’installation. La distorsion du temps est matérialisée par la course du soleil telle qu’elle peut s’inscrire dans un espace clos. Des faisceaux de lumières parallèles correspondent à la position du soleil dans le ciel à un instant T. Les rayons accompagnent le déplacement produit par le contrôle du trackball, ils traversent l’espace de la chambre blanche et éclairent le corps des spectateurs. Le principe est de simuler une perturbation de l’équilibre de notre planète en agissant sur sa vitesse de rotation. Le spectateur est non seulement embarqué dans un voyage temporel mais il est également exposé aux conséquences de ce dérèglement virtuel du cycle. Il se trouve ainsi en plein cœur d’un effet spécial inspiré d’un phénomène naturel qu’il contrôle et subit à la fois.

The course of the sun is the inspiration of the interactive environment of Parallèles (Parallels). The rotation of a giant marble enables the spectator to move back and forth through time. The speed and dexterity of the manipulation dictate the visual and auditory ambiance of the installation. The distortion of time is made manifest by the course of the sun as it could be perceived within an enclosed space. Beams of parallel light correspond to the position of the sun at a given instant in time. The rays correspond to the movement of the trackball, they traverse the space of the white room and play upon the bodies of the spectators. The principle is to simulate a disturbance in the equilibrium of our planet by acting upon its speed of rotation. The spectator not only embarks upon a journey in time, but they are also witnesses to the consequences of the virtual disruption of this cycle. Thus, they find themselves in the heart of a special effect inspired by a natural phenomenon which they both actively control and passively experience.

Translated by : Aviva Cashmira Kakar

Film de Parallèles 2012 :

Photographies de Tomek Jarolim :

Photo du vernissage de Leurs lumières :

Caméra de Surveillance :

Vidéo du vernissage de Leurs lumières:
Performance de Julien Bréval (Compositeur Sonore de Parallèles) et Mayumi Okura (Artiste exposant La petite fille aux allumettes)

Montage du white cube « vita kuben » :

Interview d’étudiants de l’ENSAD venus tester le dispositif le 9/02/2012
Cette série de commentaires a été enregistrée dans les « coulisses » de l’installation.

Vertige :

Trackball :

Théâtre :

Repères :

Immersion

Edouard Hooper :

Calme :

Cinéma 1 :

Cinéma 2 :

Cinéma 3 :

Description :

Exposition :
- « Leurs lumières » commissariat Jean-Louis Boissier du 12 Octobre au 16 Décembre 2012 au Centre culturel de rencontre à l’Abbaye de St Riquier
Coopération Paris 8, EnsadLab
Site internet Ednm

Parallèles 2
2015
Développement de la version « présence »
Génération de scénario : variation de mouvements et rotation de la lumière

C’est la course du soleil qui se dessine dans l’environnement interactif Parallèles. Le passage du temps est matérialisée par la course du soleil telle qu’elle peut s’inscrire dans un espace clos. Des faisceaux de lumières parallèles correspondent à la position du soleil dans le ciel à un instant T. Ces rayons traversent l’espace de la chambre blanche selon des scénarios qui font varier la vitesse et le sens de rotation du soleil simulé. L’œuvre simule une perturbation de l’équilibre de notre planète. Le spectateur est non seulement embarqué dans un voyage temporel mais il est également exposé aux conséquences de ce dérèglement virtuel du cycle. Il peut être immergé dans la boîte ou observer les coulisses du dispositif en contournant le white cube.