OCULUS 2019

Partenaires : La Maison Populaire, la ville de Montreuil, la Région IDF, le réseau TRAM, RAN, la Seine Saint Denis, le ministère de la culture. Exposition du 2 Octobre au 14 Decembre 2019 dans le cadre de l’exposition Ici sont les dragons 3/3 : Juste fais-le de Marie Koch et Vladimir Demoule.
Développement : Raphaël Folon

« Quand l’homme est accablé par l’information, il recourt au mythe. Le mythe est une forme globale, rapide, qui épargne du temps.  […] La conscience s’intègre de plus en plus au milieu. La technologie enfonce la conscience de l’homme dans le milieu environnant.»


(McLuhan Marshall.- Entretien avec McLuhan : «Je n’explique rien, j’explore». in: Communication et langages. N°2, 1969, pp. 89-100.)

Oculus présente une fenêtre hypnotique, en orbite depuis la Station Spatiale Internationale. Cette vue de la Terre provoque chez les astronautes l’effet de surplomb, un choc cognitif dû à un déracinement, un décalage spatio-temporel. Oculus propose un regard surréaliste sur notre atmosphère ; ces images kaléidoscopiques reconfigurent le paysage à la vitesse de satellisation (ou cosmique) permettant de voir osciller l’œil du dragon…

L’installation ingurgite les données audio-visuelles ; nous suivons en temps réel les activités et les communications de la station et ce motif animé défile sous nos pieds. Au bord de ce précipice, nous considérons la fragilité et notre dépendance à nos environnements technologiques. Ce dispositif invite à le fouler et à s’ancrer dans un nouveau paradigme, au rythme de ces révolutions où le soleil se couche 16 fois par jour.

Au delà de notre environnement natif, notre organisme perd ses fonctions vitales et cognitives. Les cellules nerveuses de notre appareil optique nous enracinent dans cette réalité physique et physiologique. Oculus fusionne ces deux échelles scopiques superposant notre navire spatiale à un iris aux motifs kaléidoscopiques. La mise au point de notre conscience écologique rythment les contractions de cette pupille géante.

L’installation présente une augmentation de nos fonctions perceptives pour « voir » notre planète selon une interprétation surréaliste, cette image fragile contraste avec le dispositif technologique.

De: « Jordan, Gary J. (JSC-AD931) » <gary.j.jordan@nasa.gov>
Objet: RE: Request : Basic link from the ISS webcam for an art installation Date: 9 septembre 2019 à 18:33:33 UTC+2
À: mariejulie bourgeois <mariejuliebourgeois@live.fr>

Marie Julie,

The HDEV livestream payload has reached end of life indefinitely. Right now there are no immediate plans to replace that stream with live views. There is no copyright on this material – please review NASA’s media usage guidelines: https://www.nasa.gov/multimedia/guidelines/ index.html

The investigators are still looking into it the root cause. We’ll have a web feature up soon with some consolidated material that celebrates its accomplishments. It reached end of life on Aug. 22, 2019.

And thank you for the invitation, but I will be in Kazakhstan for a Soyuz landing.

Best,

Gary Jordan
Public Affairs Officer, International Space Station NASA Johnson Space Center

Vendredi 8 Février 2019
De Montreuil à la Station Spatiale Internationale où sont les dragons?
20h-22h Soirée de lancement des résidences à la Maison Populaire, Montreuil.

En présence de Marie Koch & Vladimir Demoule, commissaires d’exposition en résidence et de Marie-Julie Bourgeois, artiste en résidence. Débat-rencontre modéré par Armand Behar, artiste, avec l’intervention d’Octave De Gaulle designer spacial & Ewen Chardronnet, artiste, auteur, critique et commissaire.

Nos fantasmes de conquête spatiale et nos désirs d’héroïsme alimentent le projet du village lunaire de l’Agence Spatiale Européenne, ainsi que ceux d’Elon Musk sur Mars. Ils nourrissent la conquête de territoires toujours plus inaccessibles. Le désorbitage, le démantèlement ou la privatisation de la SSI sont repoussés pour 2024. L’abandon de la Terre fait parti des perspectives futures, il semblerait que « sauver » notre espèce ou la Terre passe par des stratégies de fuite dans l’espace. Quel est le rôle de la SF dans la construction de ces nouveaux mythes ? Rencontre suivie d’un apéro de l’espace !

Images de la Station Spatiale Internationale en live :

HD Cam : http://www.ustream.tv/embed/17074538?html5ui
SD Cam : https://www.ustream.tv/embed/9408562?html5ui

Oculus will present a window in orbit of our Earth seen from the International Space Station (ISS). The station rotates around the earth in 90 minutes, so the sun sets 16 times a day. This view of the Earth causes the over view effect to the astronauts, a cognitive shock due to uprooting, a spatio-temporal shift. Oculus offers a surrealistic look on our atmosphere ; these kaleidoscopic images reconfigure the landscape with the speed of liberation allowing to imagine the eye of a dragon …

WORKSHOPS
Au cours de l’année 2019, un demi siècle après les premiers pas de l’homme sur la Lune, Marie-Julie Bourgeois a mené un travail sur le territoire afin de simuler et projeter les conditions de notre survie en station orbitale et dans les futures colonies extraterrestres. À l’aide des outils numériques de simulation et de création, les participants, accompagnés de l’artiste élaboreront un programme de colonisation de l’espace à travers des annonces commerciales permettant de mesurer les conditions de survie spatiales issues de ces mythes colonialistes.

WORKSHOP #1: «PREMIÈRE COLONIE » exposition biodégradable à partir du 16 juin 2019
Élaboration de la stratégie de colonisation en images (création des marques, de leur mythe, de leur univers, logotype, goodies…). Création et détournement d’affiches publicitaires, de propagande politique et culturelles.

 

WORKSHOP #2: «LES PETITS COLONS » exposé du 13 Déc. 2019 au 10 Janvier 2020
En collaboration avec Vincent Roudaut et le PopLab : portrait de cosmonautes, hologramme, impression 3D, découpe laser…